Clinique du Palais - 25 Avenue de Chiris - 06130 Grasse

Prendre rendez-vous

04 93 36 90 91 ou Doctolib

Troubles sexuels

Andrologie | « Impuissance »
En 1993, le National Institute of Health a donné une définition globale et consensuelle des troubles érectiles. Depuis cette date, le terme d’« impuissance » est abandonné, du fait de sa connotation négative. On parle désormais de « dysfonction érectile » qui correspond à  l’incapacité persistante pour un homme à obtenir ou maintenir une érection suffisante du pénis pour permettre un rapport sexuel satisfaisant
39% des français ont occasionnellement des problèmes d’érection, et 11% au moins une fois sur deux, critère retenu pour définir une dysfonction érectile. 
Sa prévalence  augmente avec l’âge.
Les causes de l’impuissance sont multifactorielles, et relèvent conjointement de facteurs psychogènes et organiques (Déficit androgénique, diabète, causes vasculaires, chirurgie radicale de la prostate, traumatismes de la colonne vertébrale, iatrogénie ou autres…
)
On s’accorde à considérer la majorité des dysfonctions érectiles comme d’origine mixte, le plus souvent avec une origine hormonale (déficit en testostérone) entraînant des « pannes sexuelles » engendrant un trouble psychogène.

La prise en charge est multifactorielle. Elle se fait au cabinet.

La sexothérapie
C’est une forme particulière de psychothérapie qui s’intéresse aux problèmes du couple et des individus. Elle repose sur des entretiens pouvant déboucher sur une thérapie comportementale.

Thérapie de couple

Prise en charge commune et individuelle
« Feuille de route »
Thérapie comportementale du couple

Les médicaments

Tels que les inhibiteurs de la phosphodiestérase (Viagra®, Cialis®, Levitra®, Spedra®). Essentiellement pour les troubles érectiles.
Aide androgénique lors d’un déficit clinique ou biologique (Androgel, Androtardyl …). Essentiellement pour les pertes de libido.

Les injections intra caverneuses
C’est l’injection directe, intra-caverneuse, d’une substance entraînant une érection par relaxation des fibres musculaires lisses. Cela nécessite un apprentissage, elle est souvent proposée après la chirurgie pour le cancer de la prostate. (Edex®)

L’instillation intra urétrale de substances actives
Sous forme de gel à instiller directement dans l’urètre, permet une aide aux érections (Vitaros®)

Les ondes de choc à faible intensité
Cette technique a déjà démontré son efficacité dans d’autres domaines tels que la cardiologie (séquelles d’infarctus), la dermatologie (lésions cutanées chroniques), ou l’orthopédie (tendinopathie). Les séances durent 15mn et se font au cabinet directement.
Les ondes de choc extracorporelles à faible Intensité semblent créer de nouveaux vaisseaux (néoangiogénèse) au sein des corps érectiles du pénis et améliorer la capacité érectile du pénis et ceci de façon prolongée. Une séance par semaine pendant 6 semaines, sont nécessaires pour obtenir des résultats efficaces.

La prothèse pénienne
Posée par voie chirurgicale, elle est totalement discrète et reste une alternative de choix en cas d’échec des différents traitements vus plus haut. La pose se fait par une discrète incision chirurgicale au niveau des bourses. L’hospitalisation est de 24h.

Dans tous les cas, la prise en charge se fait au cabinet du Dr Lefebvre par prise de rendez vous de consultation classique.

© Copyright Uroxy 2018 tous droits réservés | Mention légales & Politique de confidentialité | Gérer les cookies

Réalisation du site internet par iPaoo